1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer>

LUTTE ANTICANCER

La première communication a été faite par l’administration centrale par le Pr L’Hadj sur «l’organisation du réseau de soins en cancérologie et l’amélioration du parcours du malade», suivi par le Pr Mesbah qui s’attarda sur un autre sujet relatif à la prévention du cancer et du rôle du CAC (centre anticancéreux), quant au Pr Hafed, il a choisi un autre registre concernant «la lutte contre le cancer, les produits pharmaceutiques et les équipements».
Plus de 10 centres spécialisés au niveau national ont été présents à Tlemcen.
En matière de communication, on retiendra, celle du Pr Berber, doyen de la Faculté de médecine et coordinateur du projet CAC Tlemcen qui présentera une étude sur «le cancer et sa prise en charge au niveau de la wilaya de Tlemcen».
Le Pr Bentabak du CPMC/Alger, définira le rôle du physicien médical dans un centre anti-cancer. Toutefois, le rôle du mouvement associatif, très important, n’a pas été ignoré pour la prise en charge du malade. L’expérience de l’association d’aide aux malades cancéreux a été évoquée par M. Bensekrane.
Dans son discours d’ouverture du colloque, le ministre de la Santé a quelque peu haussé le ton en s’adressant aux chefs de service, lâchant une petite phrase, on ne peut plus claire «personne n’est indispensable, ni éternel» le discours de Abdelmalek Boudiaf s’identifie à une nouvelle feuille de route, qui énumère des priorités : l’information du patient, la satisfaction du patient, l’accès rapide au diagnostic, là mise en place effective du carnet de santé et la définition du pôle régional.
Et sur insistance du wali de Tlemcen, M. Saci Ahmed Abdelhafid, qu’au programme de la visite ministérielle fut ajouté deux points, la visite du centre de transfusion sanguine et le CAC de Tlemcen, qui accuse un retard.
L’objectif du wali de Tlemcen était clair : faire constater par le ministre l’état des lieux et l’avancement des travaux.
Le ministre reconnait que des erreurs ont été commises en voulant faire vite et plus d’une trentaine d’entreprises ont participé à ce projet. On comprend ce détour vers la commune de Chetouane.
M. Zenasni

 

Copyright © 2010 GPS. Tous droits réservés. Designed By PhoneWeb Mediterranée