1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer>

Docetaxel : le traitement contre le cancer du sein aurait fait 18 morts en France

Surrisque de toxicité

Que dit l’enquête réalisée par l’équipe du centre de pharmacovigilance de Toulouse dirigée par le professeur Jean-Louis Montastruc, membre de l’Académie de médecine? En 2016, le Docetaxel, produit du laboratoire génériqueur indien Accord, a en fait provoqué la mort de 8 personnes. Et le décompte passe à 18 décès depuis le début de la commercialisation en 1994.

Les autorités se sont aperçues que le princeps de Sanofi, lors d’un changement de formulation en 2012 (de deux poches pour mélanger le produit, on est passé à une), a entraîné un surrisque de toxicité. «En réalité, nous ne comprenons toujours pas ce qui s’est passé avec le changement opéré sur le princeps de Sanofi en 2012, et le générique, explique un participant à la fameuse réunion de lundi à l’ANSM. Nous ne sommes donc pas avancés?» Un médecin raconte que dans les centres de lutte contre le cancer comme dans les hôpitaux, les praticiens ne sont jamais informés par les pharmacies des changements d’approvisionnement de médicaments. «On ne sait jamais si l’on utilise le princeps ou le générique. C’est ce qui s’est passé avec le Docetaxel», explique un cancérologue.

Défaut dans la diffusion de l’information

Cette histoire pose la question de la prise en compte par les autorités sanitaires des déclarations de pharmacovigilance réalisées dans les 31 centres français. En effet, les sept décès enregistrés en 2016 avaient fait l’objet d’une notification spontanée auprès des autorités. Pourquoi ces dernières n’ont-elles rien fait avant la parution dans Le Figaro?

Se pose aussi la question de la diffusion de l’information à l’ensemble du système de pharmacovigilance. Il avait été annoncé, mi-février, que les résultats du CRPV de Toulouse seraient communiqués aux 31 centres fin mars. Il n’en a rien été puisque le chiffre de 18 morts a été annoncé en catimini lundi après-midi à l’Agence du médicament. Pourquoi?

 

Copyright © 2010 GPS. Tous droits réservés. Designed By PhoneWeb Mediterranée