1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer>

Revues de presse

Asthme : un gène de prédisposition à la résistance aux corticoïdes identifié

(Le Quotidien du Médecin - 29 septembre 2011) 

Une équipe internationale de chercheurs a effectué une étude d'association génomique des sujets de l'étude CAMP (enfants modérément asthmatiques, âgés de 5 à 12 ans, traités pendant quatre ans par budénoside, nédocromil sodique ou placebo) dont la fonction pulmonaire et les crises d'asthme étaient surveillées et dont l'ADN, ainsi que celui des parents, avait été prélevé.

Lire la suite...

Actualité du médicament

Jean-Pierre Ollier craint une baisse de remboursement des médicaments anti-Alzheimer
(Europe 1 - 15 septembre) 
La Commission de la transparence (CT) a tenu mercredi une réunion concernant la réévaluation des médicaments anti-Alzheimer, mais sans rendre d'avis définitif, a indiqué la Haute autorité de santé (HAS), qui précise qu'une phase contradictoire de huit jours avec les industriels concernés est à présent en cours.

Une baisse du remboursement de ces traitements serait notamment à l'étude. "Il y a depuis plusieurs jours ou semaines une rumeur sur ce sujet, et certaines informations indiquent que cette rumeur va devenir réalité", a estimé jeudi au micro d' Europe 1 le professeur Jean-Pierre Ollier, psychiatre à l'hôpital Sainte-Anne, à Paris. Une décision "inacceptable pour ne pas dire scandaleuse" si elle se concrétise,selon cet expert. Ces traitements "ralentissent significativement l'évolution de la maladie", explique-t-il. "Il n'y a pas de bagarre entre les spécialistes à ce sujet".

 

Lire la suite...

Cancer du côlon

Vers une révision de l'âge recommandé pour le dépistage par coloscopie ?

(Les Echos - 28 septembre 2011)


Une équipe autrichienne a étudié 44350 participants à un programme national de dépistage du cancer colorectal par coloscopie en Autriche entre 2007 et 2010.
51% de cette cohorte était des femmes d'âge médian 60,7 ans contre 60,6 pour les hommes.

Lire la suite...

Le vaccin contre la coqueluche serait moins efficace après trois ans

Actualité du médicament

 

(Les Echos, Romandie - 20 septembre 2011) 

Le vaccin contre la coqueluche perdrait son efficacité après trois ans, rapportent Les Echos. Cette conclusion fait suite à une étude menée sur environ
15 000 enfants du comté de Marin en Californie, où une épidémie de coqueluche a tué onze nourrissons et affecté plus de 8 000 personnes en 2010. Dans le groupe de
15 000 enfants étudiés, "nous avons eu 171 cas confirmés de coqueluche dans tous les groupes d'âge, et 103 dans le groupe des huit-douze ans", a expliqué le Dr David Witt, du Kaiser Permanente Medical Center à San Rafael en Californie (ouest). "Les enfants de plus de douze ans et de moins de huit ans paraissaient bien protégés contre la coqueluche tandis que les huit-douze ans étaient les plus touchés", a-t-il dit. "Nous avons aussi établi que cette vulnérabilité correspondait à une
période de trois ans et plus depuis la dernière dose de rappel du vaccin", a précisé l'infectiologue. Cette étude fait suite à l'épidémie de coqueluche qui a touché la Californie en 2010, la plus importante depuis 1947. Face à la propagation du virus, de nombreux scientifiques ont pointé la responsabilité du système d'exemption vaccinale.

Selon le Dr David Witt, jusqu'à 10 % des Californiens pourraient être sans protection contre la coqueluche et d'autres maladies infantiles.

Intérêt des plantes médicinales

De plus en plus d’indications pour la coriandre

Si vous n’avez jamais entendu parler des propriétés de l’huile essentielle (HE) de coriandre, tel n’est sans doute pas le cas de (tous) vos patients. La coriandre, plante aromatique médicinale reconnue depuis l’antiquité et largement utilisée dans la cuisine méditerranéenne, est en effet prescrite par les adeptes de médecine naturelle pour ses activités digestives et carminatives mais aussi pour soigner des douleurs et crampes, convulsions, nausées diverses… et parfois des problèmes infectieux. Ces dernières propriétés, antifungiques et autres, ont déjà fait l’objet de quelques études publiées jusque dans les meilleures revues médicales. C’est encore le cas aujourd’hui, mais ces nouveaux travaux, plus aboutis, pourraient mener à une reconnaissance explicite de l’intérêt de la coriandre en la matière, et finalement –peut- être- à son utilisation pratique plus large.

Lire la suite...

Copyright © 2010 GPS. Tous droits réservés. Designed By PhoneWeb Mediterranée