1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer>

National

Médicaments – Les raisons d’une “vraie-fausse” pénurie

_ Journal LIBERTE du Mercredi 16 Novembre 2011

La lancinante question de la pénurie du médicament qui défraye la chronique ces derniers jours est différemment appréciée par les divers acteurs du marché national. Structures publiques et autres organisations professionnelles avancent leurs propres arguments pour justifier la non-disponibilité des produits pharmaceutiques dans les hôpitaux et les officines. Le Syndicat algérien de l’industrie pharmaceutique (Saip) estime que l’une des raisons à l’origine de ce manque est l’influence de lobbies des multinationales qui sont en train d’exercer un forcing pour leurs molécules. De la bouche de son président, le Dr Abdelkrim Djebbar, ces laboratoires étrangers disposent d’une armada de visiteurs médicaux qui maintiennent une forte pression sur le prescripteur. 

Lire la suite...

Actualité du médicament du 09/11/2011

Rupture de stocks de médicaments

Graves accusations d’Ouyahia contre Ould Abbès

Ahmed Ouyahia a vivement exprimé, dans une instruction au ministre de la Santé, son inquiétude quant à la persistance des ruptures de stocks de médicaments au niveau de la PCH et ses conséquences sur les établissements hospitaliers et la prise en charge des malades. Il y confirme une double rupture des médicaments dans les hôpitaux et les pharmacies, en tient nommément pour responsable Djamel Ould Abbès et convoque une réunion pour faire la lumière sur cette situation.

Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a convoqué officiellement les ministres des Finances et de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, le directeur de la Pharmacie centrale des hôpitaux (PCH), M. Delih, et le PDG du groupe Saidal, M. Derkaoui, pour une réunion de travail, demain après-midi.
A l’ordre du jour de cette réunion restreinte : la pénurie persistante des médicaments que le ministre de la Santé, Djamel Ould Abbès, tente de camoufler depuis plusieurs mois.

Lire la suite...

L’aspartam dans les produits alimentaires en Algérie

Le problème de la présence de cet édulcorant dans les produits alimentaires, pharmaceutiques et parapharmaceutiques en Algérie doit se poser avec toute la pertinence qu’il mérite, car non seulement le produit est utilisé d’une manière répandue, il est de surcroît sujet à des pratiques frauduleuses, surtout dans le secteur de l’industrie des boissons non alcoolisées.

Lire la suite...

L’aspartam : Bientôt un avertissement par la EFSA

La publication, le 19 novembre 2009, par The American Journal of Clinical Nutrition d’une étude danoise qui suggère une corrélation entre les naissances prématurées et la consommation d’aspartam des boissons non-alcoolisées édulcorées à l’aspartam, et une deuxième étude italienne suggérant un lien entre consommation régulière d’aspartam et prévalence de cancers sont à l’origine d’une levée de boucliers par certaines associations de consommateurs et de professionnels de santé, entre autres Réseau environnement santé et Générations Futures dont le leitmotiv est que le principe de précaution doit prévaloir.

Lire la suite...

L’aspartam : Bientôt un avertissement par la EFSA

La publication, le 19 novembre 2009, par The American Journal of Clinical Nutrition d’une étude danoise qui suggère une corrélation entre les naissances prématurées et la consommation d’aspartam des boissons non-alcoolisées édulcorées à l’aspartam, et une deuxième étude italienne suggérant un lien entre consommation régulière d’aspartam et prévalence de cancers sont à l’origine d’une levée de boucliers par certaines associations de consommateurs et de professionnels de santé, entre autres Réseau environnement santé et Générations Futures dont le leitmotiv est que le principe de précaution doit prévaloir.

Lire la suite...

Copyright © 2010 GPS. Tous droits réservés. Designed By PhoneWeb Mediterranée